Oréana L’Aînée

Oréana est une jeune femme parfaitement normale. Cheveux roux, peau laiteuse… Aussi normale que ses dix millions de clones. Sa différence ? Elle est née d’une femme enceinte, un crime terroriste impensable dans un monde où la reproduction naturelle est bannie.

Noori, femme de pouvoir et d’intrigues, s’est servie d’Oréana comme cobaye pour ses expériences sociales. Elle va révéler à la jeune fille la vérité sur sa naissance, et comment elle s’est arrangée pour qu’un individu unique puisse grandir dans un monde peuplé de clones… sans que personne ne le remarque.

Cette nouvelle se déroule dans le même univers que mon cycle de romans Je suis nous et est un peu un dédoublement maléfique entre les films The Island avec Ewan McGregor et Le Fugitif avec Tommy Lee Jones.

Genres : Science-fiction

Thèmes : clonage humain, dystopie, réalité virtuelle

5 800 mots, juillet 2020

Plus personne ne reverra les lumières de la forêt

Le Diptyque Biocyberpunk, 2

Anathea vit dans la jungle et n’a pas son pareil pour faire pousser des lianes étrangleuses et des lierres grimpants. Lorsque l’expansion de sa forêt est bloquée par un obstacle inconnu, elle va mener l’enquête d’arbre en arbre, de psychophores en mnémocytes, en essayant de ne pas trop perdre de souvenirs en chemin. Un voyage qui la conduira à redevenir l’humaine qu’elle était bien des années plus tôt.

Car Anathea vit dans la jungle, littéralement à l’intérieur des lianes. Et qu’est-ce que sa nature désormais végétale pourrait bien faire d’un corps mobile capable de voir de l’extérieur les lumières de la forêt ?

Ce texte fait suite à la nouvelle Le Dernier métier du monde, disponible en téléchargement gratuit ici

Genres : Science-fiction, Biopunk, Cyberpunk

Thèmes : jungle, catastrophe écologique, réseaux numériques

3 700 mots, janvier 2020

Redshift, L. A.

Une matinée ordinaire à Los Angeles. Trafic monstre sur l’autoroute, enfants en retard à l’école, chef de chantier mal luné… Neil, du haut de sa grue, survole tous ces problèmes à deux cents mètres de hauteur en sirotant son café. Mais lorsque la gravité commence à donner des signes de faiblesse, il n’a plus qu’une pensée : sauver sa femme et ses enfants, coincés au coeur du Redshift.

Cette nouvelle est un peu une fusion instable entre Spin de Robert Charles Wilson et le film 2012 de Roland Emmerich.

Finaliste de l’anthologie “Tous aux abris !” de Realities Inc.

Genres : Science-fiction, roman catastrophe

Thèmes : Los Angeles, astrophysique, trou noir, bulle de stase

Avril 2017, 7 700 mots

©2020 SF Zone - Réveille l'écrivain de science-fiction qui sommeille en toi !
Pourquoi SF Zone   |   À propos de l'auteur   |   Publications   |   Mentions légales

Convecteur temporel

Envoie un message vers ton futur et j'y répondrai dans mon présent :

En cours d’envoi
Choisis un thème

Pin It on Pinterest

Shares

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?