Infographie : 10 romans de space opera parfaits pour tester la science-fiction

Si les seules histoires dans l’espace que tu connais se passent sur un écran, si tu as soupiré en lisant Dune ou 1984 sans pouvoir les achever ou si tu penses avoir fait le tour de Divergente, Labyrinthe et Hunger Games, alors cette infographie est faite pour toi.

Plus économiques qu’un vol en fusée et plus riches en sensations fortes, ces 10 romans de space opera classés par difficulté croissante sont des points de départ idéaux pour tester ton goût pour la science-fiction sans tomber dans le trou noir de la déception.

Dix romans qui ne sont pour la plupart que la première marche d’immenses sagas récompensées, pour mieux prolonger ton plaisir si le premier test est concluant.

Bien sûr, tu peux aussi te contenter des suites de Star Wars et Star Trek jusqu’à la fin de tes jours. Mais même le plus onéreux blockbuster te paraîtra terne et minuscule comparé à ces romans écrits avec un budget d’effets spéciaux illimité. Allez, on sort la tête de Netflix et on se propulse en vitesse-lumière vers la librairie, la bibliothèque ou la liseuse la plus proche !

Shares
  • Facebook
  • Twitter
  • Buffer

1. Au Carrefour des Étoiles – Clifford D. Simak, 1963

Avec sa série de petits romans indépendants, le méconnu Clifford D. Simak est l’auteur parfait pour découvrir la science-fiction. Ses histoires courtes ancrées dans le réel sont d’un humanisme émouvant qui rassurera ceux qui ont du mal à ne pas quitter la Terre – ou la télé. On commence par Au Carrefour des Étoiles et on se laisse emporter dans le quotidien d’un humain qui accueille des extra-terrestres de passage dans sa ferme comme si c’étaient de simples voisins.

2. Fondation – Isaac Asimov, 1957

Au-delà de son talent de romancier, Isaac Asimov est un vulgarisateur scientifique accompli. Son style très accessible est donc idéal pour embrasser la Voie lactée sans se sentir dépassé. On commence par Fondation pour observer la chute d’un empire galactique librement inspiré de l’Empire Romain et on tient gentiment la corde avec Fondation et empire puis Seconde Fondation afin de profiter du fabuleux twist de cette épopée à « l’endroit où finissent les étoiles ».

3. La Stratégie Ender – Orson Scott Card, 1985

Des enfants et des adolescents extraordinaires plongés dans des situations qui les dépassent, avec une écriture humaniste qui touche au cœur. On se laisse frapper en plein ventre par La Stratégie Ender, puis on passe directement à La Stratégie de l’Ombre, renversante revisite de cette histoire d’enfants-soldats dans l’espace autour du point de vue parallèle d’un autre jeune héros – car la suite officielle La Voix des morts peut rebuter par sa différence et sa difficulté marquée.

4. La Guerre éternelle – Joe Haldeman, 1975

Un livre écrit au Vietnam qui retranscrit à une toute autre échelle l’absurdité et la démesure de la guerre. La dilatation temporelle oblige à planifier les combats plusieurs siècles à l’avance et permet aux premières recrues de se retrouver vétérans après seulement une seule bataille. Et quand l’amour s’en mêle, le temps file à une vitesse encore plus phénoménale. On commence par le court et très accessible La Guerre éternelle et on peut faire durer le plaisir avec La Liberté éternelle.

5. La Château de Lord Valentin – Robert Silverberg, 1980

Les puristes diront que le Cycle de Majipoor, écrit par Robert Silverberg alors qu’il s’était promis d’arrêter la science-fiction, relève davantage de la science fantasy que du space opera. C’est cependant un excellent marchepied pour faire la transition entre les contes de fées de l’enfance, avec son prince au trône usurpé, et le vertige des grandes épopées spatiales. On commence par Le Château de Lord Valentin et on se laisse charmer dans les nombreux tomes suivants par cette planète gigantesque ni tout à fait moyenâgeuse, ni totalement technologique.

6. Des milliards de tapis de cheveux – Andreas Eschbach, 1995

Mêlant des intrigues de fantasy et de space opera, Des milliards de tapis de cheveux est un spectacle à très grande échelle qui demande un tout petit effort au départ pour suivre le fil, dérouler la pelote et se faire fracasser le fond du bulbe par le twist final. Après un gros plan sur les tisseurs de tapis, l’effet de zoom arrière est progressif et provoque un sentiment de vertige qui nous fait nous sentir minuscule. On peut continuer avec Kwest, une histoire différente dans le même univers.

7. Mission Basilic – David Weber, 1999

Des flottes de supercuirassés s’écharpent dans des batailles rangées qui font passer Star Wars pour une partie de Mölkky. Une république pourrie menace une monarchie éclairée. Le capitaine Honor Harrington doit lutter seule contre l’inaptitude de son équipage autant que contre les complots envers sa nation. On peut se contenter de Mission Basilic et sa bataille suicidaire contre un seul vaisseau ennemi. Mais si l’on vise la grande stratégie militaire et politique à l’échelle galactique, il faut absolument suivre la carrière mouvementée de cette héroïne bien trempée dans les quinze (!) tomes suivants, ainsi que celle d’autres combattants dans deux séries parallèles.

8. Aucune Étoile aussi lointaine – Serge Lehman, 1998

Le prince Arkadih ne veut pas être héritier du trône  : il veut être pilote dans une Voie lactée où les longs-courriers spatiaux sont devenus obsolètes. Aucune Étoile aussi lointaine est un beau roman initiatique qui fait appel à notre désir intérieur de découvrir les étoiles et prendre le large dans un vaisseau spatial. Le jeune Arkadih fugue de son palais pour assouvir sa soif d’aventures et accomplir son destin extraordinaire, entre explorations dangereuses et mythes marins. Un livre de space opera qui fera retomber en enfance tous ceux qui ont adoré L’Île au Trésor de Stevenson.

9. Omale – Laurent Genefort, 2001

Sur Omale coexistent trois espèces, dont les humains, qui vivent enfin en paix après des siècles de guerre. Six personnages très différents vont se découvrir à la fois eux-mêmes et les uns les autres lors d’un naufrage aérien sur cette planète plate sans bord où il fait toujours jour. Mais est-ce bien une planète ? Laurent Genefort offre sur pas moins de six romans le portrait exotique d’un monde extrêmement détaillé oscillant entre codes familiers de la fantasy et démesure du space opera, sur la base duquel il a écrit une thèse sur les livres-univers en science-fiction.

10. Les Machines de Dieu – Jack McDevitt, 1994

Pour Jack McDevitt, nous ne vivons pas au présent mais dans le passé du futur. Ses romans sont le théâtre d’expéditions archéologiques à des centaines d’années-lumière de la Terre pour fouiller les ruines de civilisations extra-terrestres disparues sans explication. Dans Les Machines de Dieu, suivi par Deepsix, Chindi et Oméga, les collisions de planètes, messages cachés dans des étoiles à neutrons et autres nuées de robots destructeurs ringardisent Indiana Jones et le capitaine Kirk en les invitant gentiment à trouver leur place dans un musée.

Tu as déjà lu tous ces livres et leurs suites ? Pas d’accord avec cette liste qui oublie plein de classiques bien connus du space opera ? Pas de panique ! Une autre infographie se prépare pour te frotter aux plus dangereux trous noirs de la SF…

Tags:

Convecteur temporel

Envoie un message vers ton futur et j'y répondrai dans mon présent :

En cours d’envoi
©2018 SF Zone - Réveille l'écrivain de science-fiction qui sommeille en toi !
Pourquoi SF Zone   |   À propos de l'auteur   |   Publications   |   Mentions légales
SF Zone soutient NooSFere, encyclopédie et base de données bibliographique de la science-fiction francophone
Choisis un thème

Pin It on Pinterest

Shares

Cet article t'a plu ?

Partage-le avec ses futurs lecteurs !

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?